Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulgarie, le coin de paradis d'un émigré
  • Bulgarie, le coin de paradis d'un émigré
  • : Présenter la Bulgarie, mon pays d'accueil de façon objective et réaliste - Informer et encourager au tourisme dans ce pays.
  • Contact

Me contacter

Recherche

Ou suis-je ?

Archives

Bienvenue

 

Bienvenue sur le blog d'un émigré

Willkommen auf dem Blog eines Ausgewanderten

Добре дошли в блога на преселника

10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 20:17

A 16kms de Varna, le long de la côte de Priboï - Fitchosa 18 "Potchivna baza" (littérallement bases de repos) se partagent le territoire. Ces "bungalows vacances" , la plupart issus de l'ére communiste, se composent en général d'une quinzaine de petits bungalows en bois (bungala en bulgare) plus ou moins entretenus, plus ou moins rénovés, sommairement équipés en général (1 ou 2 pièces, toilette douche, réfrigérateur, télé sattelite, WIFI (eh oui !), terrasse, rarement une climatisation). Certaines bases font de la restauration sommaire. La plupart sont très ombragées et se trouvent en pleine forêts très agréables.

Nous avons découvert l'une de ces bases en 2003 et 2005 et y sommes donc retournés cette année. RAISKI KAT est son nom. Très peu de choses avaient changé en 4 ans. La plage toute proche était toujours aussi sauvage, la mer toujours autant rocheuse, limpide mais peu praticable à cause des rochers. Les seules choses qui avaient disparu étaient la navette bus si pratique pour se rendre à Varna et le petit magasin d'alimentation tout proche. Ceci est un peu dommage car cela oblige les vacanciers à venir en voitures polluer cette belle région encore largement préservée.

 
 Les bungalows de Raiski Kat fraichement repeints
 Les bungalows sont accolés en rangées
   
 La chambre sommairement équipée et la terrasse
 Sous une pergola ombragée, le restaurant de la base
 
  
 Depuis la terrasse très ombragée on n'entend que le chant des grillons et, au lointain, le bruit des vagues.
 Ce mur à 15m du rivage, était, en 2005, un futur projet immobilier heureusement stoppé par la nouvelle législation de préservation du littoral.
   
 Sur la route côtière, la base voisine ROMANTIKA récemment rénovée
  Au bout de la rue côtière le bistrot DALIANA
   
 Malheureusement des campeurs ou pique-niqueurs sont peu respectueux de la beauté des lieux
 Le camping sauvage est très répandu sur ce littoral
   
  Les feux de barbecue ou même les feux ouverts sont très fréquents et présentent de gros risques d'incendie
 Des campeurs peu respectueux !!
   
   
   
 A quelques mètres du rivage ce site, retourné par les pelleteuses a heureusement été épargné du béton !
 Qu'elle honte ces dépots d'ordures laissés par des campeurs indélicats !
   
 Plage de Tchernomorets - les bulgares aiment bien avoir leur voiture à proximité !!
 Plage de Tchernomorets

Partager cet article

Repost 0

commentaires