Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulgarie, le coin de paradis d'un émigré
  • Bulgarie, le coin de paradis d'un émigré
  • : Présenter la Bulgarie, mon pays d'accueil de façon objective et réaliste - Informer et encourager au tourisme dans ce pays.
  • Contact

Me contacter

Recherche

Ou suis-je ?

Archives

Bienvenue

 

Bienvenue sur le blog d'un émigré

Willkommen auf dem Blog eines Ausgewanderten

Добре дошли в блога на преселника

15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 00:01

Le mont Vitosha, sommet arrondi qui se profile à 8 km à vol d'oiseau au sud de Sofia, constitue un lieu de promenade très couru le dimanche car il est accessible en bus ou en voiture. Mieux vaut, si possible, s'y rendre en semaine. En hiver c'est une station de ski très prisée des sofiotes.
Pour s'y rendre:
en voiture ou bus jusqu'à Aleko (1850m)
télécabine depuis Simeonovo jusqu'à Aleko en 40 mn (6lv A/R)

Vendredi 2 mars:
 à 13h30 le bus 122 m'amène depuis le quartier Hladilnika au pied du télécabine de Simeonovo (6 lv l'AR jusqu'à Aleko) - les cabines, un peu anciennes, inspirent cependant confiance - 40 mn plus tard (2 stations intermédiaires) je débarque à Aleko - 1850m (soit 1150m de dénivellé) sous un vent soufflant en bourrasques, et une fine pluie neigeuse. Quelques skieurs, surfeurs profitent des pistes soigneusement dammées. Les tire-fesses sont à l'arrêt. Je chausse mes raquettes et me dirige en solitaire en direction du tcherni vrah en longeant une piste rouge sous un tire-fesses. Le vent soufflant en tempête, la neige humide transformant mes raquettes en mini-skis, je trouve plus raisonnable d'abandonner l'ascension vers le Tcherni Vrah (2290m) et de la remettre à un autre jour d'autant plus  que je ne veux pas rater  le dernier bus de retour vers Sofia ! Au départ des cabines, rien ne tourne ! pas de problêmes, on me dira juste "niama tok" (panne d'électricité) - 10mn d'attente et en cours de descente, une nouvelle fois arrêt pour panne - pas de panique ! à 17h arrivée à Simeonovo, température agréable, plus de neige - 19h enfin de retour au domicile après des interminables bouchons sur le "périphérique" Sud et le bd Tcherni Vrah ! à Sofia faut surtout pas être pressé !
Tout ça pour vous dire qu'en une après midi vous pouvez facilement aller skier ou surfer sur le mont Vitocha, dont le sommet enneigé est bien visible depuis la ville.

Dimanche 15 avril:
ça y est j'ai fait le Tcherni Vrah sous la neige !
En ce beau dimanche d'avril le télécabine de Siméonovo ne tournait pas ! Pas grave, au lieu du bus 122 on prend le bus 66 (un vieux bus poussif, polluant) qui nous amènera directement à Aleko. Ce n'est plus la foule des grands jours; les skieurs, surfeurs se font rares. Je commence la montée par la gauche sous le télésiège en fonctionnement. La neige est très humide et je trouverais rapidement des traces que je suivrais. Vers les 2100m la pente se fait de plus en plus raide (à ma droite une piste noire !) et je suis obligé de chausser les raquettes qui talonneront très rapidement. Pas d'autre alternative et vue la raideur de la pente pas question de faire demi-tour. Je continue l'ascension, seul dans ce beau paysage, et au bout de 2h débouche, heureux, près de la station météo gardée par 2 molosses qui n'apprécieront pas mon bâton de randonnée ! J'essayerais de "parlementer" mais avec mes raquettes aux pieds, ils sont tenaces et ce ne sera qu'une fois hors de leur territoire qu'ils me lacheront; ouf ! Décidémment même en montagne vous pouvez avoir des chiens aux trousses ! 1/2h plus tard j'arrive au sommet du tcherni vrah (2290m), en fait un petit plateau, un vieux batiment cossu hérissé de paraboles relais et un tire fesses en activité à 100m. Un rapide bol de soupe de bobs avant de reprendre la descente. La partie la plus abrupte je la ferais en télésiège qui est à 30mn du sommet. La seconde partie à pieds jusqu'à Aleko ou j'arriverais à 15h. Une heure d'attente pour le bus retour et une heure de descente jusqu'à Kladilnika. Une journée fatiguante mais l'essentiel était d'avoir pû relever mon défi. J'aurais bien aimé faire encore ce mois-ci le Mussala (2900m) en conditions hivernales mais je pense que ce sera pour l'an prochain.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Piégeur d'images 07/03/2007 11:20

Tes reportages sont très interessants, je reviendrai régulièrement pour les lire je n'ai jamais visité ce pays en pleine mutation.